Achat ou location

Les critères à prendre en compte

Acheter : opportunités et risques / avantages et inconvénients

Inconvénients & risques d’acheter son logement Nécessité de revente rapidement après l’achat : séparation, divorce, mutation professionnelle sont autant d’événements qui peuvent être imprévisibles et qui peuvent vous conduire à devoir revendre rapidement après l’achat votre bien. En découlent les risques suivants :
-Ne pas réussir à revendre
-Revendre à perte

Les charges du inhérentes au propriétaire : la taxe foncière, les gros travaux : vous n’aurez pas à les payer si vous restez en location.

Cas de force majeure : modifications du paysage (éolienne, tracés de routes, TGV…), problèmes de voisinage. En effet, un locataire n’aura qu’à déménager alors que ce pourra être de longues années de galère pour un propriétaire.

Montant de la mensualité supérieure au coût du loyer : devenir propriétaire va générer une augmentation du budget du locataire pour un bien équivalent. De plus cela coïncide en général avec le « début de la vie » du locataire et donc la période ou il a en principe les revenus les plus faibles.

Avantages d’être propriétaire :

Plus de "loyer" à la fin du remboursement du crédit (hors travaux). En découle une retraite plus sereine !

Possibilité de transmettre un patrimoine à ses enfants

Rester locataire : opportunités et risques / avantages et inconvénients

Inconvénients & risques de rester locataire -Risque d’accroissement du prix des loyers L’évolution des loyers par rapport à l’indice de cout de la construction (ICC) ou l’indice de référence des loyers. Le propriétaire à la possibilité d’augmenter le loyer en fonction de l’un des ces indices. Sur les 20 dernières années par exemple, cela représente une évolution de 60% : un loyer commencé en 1992 à 600 euros par mois (équivalents en francs !) et qui aura été réévalué en fonction de l’indice du cout de la construction sera de 960 euros aujourd’hui. Alors qu’une mensualité de prêt immobilier n’aura elle pas évolué (sauf conditions de prêt particulières). Globalement, la proportion du cout du logement dans le budget d’un ménage aura tendance à diminuer s’il est propriétaire et à rester stable s’il est locataire.

-Liberté de mobilité maximale : aucune contrainte ou presque (préavis) pour déménager

-Pas de taxe foncière à payer, ni de gros travaux à effectuer.

Avantages de rester locataire :

-Montant du loyer inférieur au cout d’un logement. A court terme et notamment pendant les années du début de la vie professionnelle ou le salaire est globalement le moins élevé cela permet d’avantage de « profiter de la vie »

-Garder une possibilité de contracter un crédit en cas de besoin (véhicule…) alors que l’achat d’une habitation avec un taux d’endettement très élevé peut l’empêcher.


Exemple de l’impact de l’augmentation du prix des loyers par rapport à une mensualité de crédit immobilier sur le budget d’un ménage avec 3200 euros de revenus mensuels. Ce ménage bénéficie d’une augmentation de salaire de 1% par an en moyenne. L’indice de référence des loyers augmentent également de 1% par an.

Année 1 :
Locataire : loyer de 600€ soit 18,75% des revenus du ménage (3200€)
Propriétaire : mensualité de 950€ soit 29,7% des revenus du ménage (3200€)

Année 5
Locataire : loyer de 630€ soit 18,75% des revenus du ménage (3363€)
Propriétaire : mensualité de 950€ soit 28,2% des revenus du ménage (3363€)

Année 10
Locataire : loyer de 662€ soit 18,75% des revenus du ménage (3534€)
Propriétaire : mensualité de 950€ soit 26,9% des revenus du ménage (3534€)

Année 20
Locataire : loyer de 732€ soit 18,75% des revenus du ménage (3904€)
Propriétaire : mensualité de 950€ soit 24,3% des revenus du ménage (3904€)

Un effet de ciseaux pourra même se produire dans le cas suivant :
-Un salaire stable mais une augmentation du loyer